Vidéos sur les Gilets Jaunes et le RIC

 Voici un série de vidéos mettant en avant le RIC comme revendication des Gilets Jaunes : 


« Les Gilets Jaunes, qu’est-ce que vous voulez ?
– Le Référendum d’Initiative Citoyenne !!! »

à 3:56 : « Il est désormais urgent de modifier cette Constitution et d’y inscrire le droit au référendum et de votations populaires selon le modèle suisse, où chaque proposition de loi sera soumise au vote du peuple français, qui pourra également soumettre au référendum la révocation du Président de la République en cas de haute trahison par exemple. L’ensemble des revendications qu’il a été possible de lire ou d’entrendre depuis le début de l’action pourra trouver dans ces systèmes de votations et de référendums la possibilité d’être adoptée ou refusée par le peuple souverain de France. »

à 0:26 : « Il sera nécessaire de changer deux points majeurs de la mobilisation si nous voulons vraiment gagner. N°1 : Parler tous d’une seule et même voix concernant nos revendications. Nous prooposons donc une seule et unique loi à faire adopter : la Loi du Référendum Populaire. »
à 1:02 : « N°1 :  la Loi du Référendum Populaire. Le peuple français a de nombreux combats à mener. A titre d’exemples : le racket de la population par des taxes abusives, l’écologie, la santé, l’alimentation par l’agro-alimentaire, la dictature financière des banques etc. Nous sommes réalistes, ces combats ne peuvent être gagnés en une seule bataille. Il faudra donc gagner la première, la plus importante. Nous sommes déjà au front, et il nous faudra arriver, d’une seule et même voix, à la table des négociations avec le gouvernement. Loi de Référendum Populaire, l’idée est la suivante : Un référendum pourra être soulevé par le peuple dès lors qu’au moins 600.000* Français auront signé une pétition sur un projet de loi ou un projet de révision constitutionnelle. Tout Français aura le droit de créer une pétition pour l’adoption d’une loi ou une révision de la Constitution. Dès lors qu’une pétition aura atteint le nombre de signataires requis, le gouvernement sera dans l’obligation de soumettre le projet à un référendum national. Le Référendum Populaire ne dépendra aucunement des volontés du Président de la République, ni d’aucuneautre instance comme l’Assemblée Nationale ou le Sénat. L’adoption d’une loi votée par Référendum Populaire sera une obligation républicaine et se fera donc sans condition. Un site internet (supervisé par un organe de surveillance des pétitions) devra être mis en place et communiqué à travers les principaux médias, afin de faciliter la concertation du peuple et la signature électronique des pétitions. L’adoption d’une telle loi sera un outil d’une puissance incroyable pour les citoyens, qui auront désormais les moyens de lutter pour leurs différentes causes en court-circuitant si nécessaire leurs « représentants » politiques. »
*chiffre restant à définir


à 4:21 : « Tout ce qui est mis sur cette liste de revendications ne sera possible qu’après la destitution de ce gouvernement et du Président de la République et la mise en place d’un Référendum Populaire où tout le monde pourra donner son avis. »
à 12:17 : « Cette liste, c’est une injonction et elle ne sera mise en place qu’après Référendum d’Initiative Populaire… »

à 0:26 : « Il faudrait que nous instaurions une Référendum d’Initiative Populaire, comme l’a fait la Suisse (qui est le seul pays aujourd’hui à pouvoir prétendre être une démocratie). Il faudrait que ce référendum puisse porter n’importe quelle décision, qu’il puisse destituer n’importe quelle personne, que ce soit un Président ou n’importe quel gros bonnet. Je pense vraiment que ce qui se passe en ce moment, c’est l’occasion à saisir i on veut changer le monde. Pas attendre la prochaine fois, plus on attend, plus ce sera compliqué de changer les choses. Il faudrait qu’on se réunisse, quon crait des associations, qu’on signe des pétitions, qu’on aille démarcher les Mairies, qu’on aille les prendre d’assault s’il faut, pour qu’on se fasse entendre, et il ne faudra pas lâcher avant qu’on ait ce droit, qui est fondamental, qui devrait être déjà appliquée our respecter la Déclaration des Droits de l’Homme…  »


« Je voulais vous parler du RIC, qui est le Référendum d’Initiative Citoyenne. Il faut absolument que de plus en plus de Gilets Jaunes se montrent favorbales au RIC. Le problème qui se passe actuellement, c’est que bien évidemment de multiples revendications font surface (ce qui est tout à fait légitime). Et des portes-paroles vont surement récolter de la part du gouvernement, des miettes de cadeaux fiscaux, pour « les endormir », mais malheureusement rien ne changera. Nous sommes psychiquement un peu dispercés dans nos esprits, ce que nous sommes à l’intérieur s’est un peu reflété à l’extérieur et c’est ce que nous devons dorénavant éviter. Pour cela, il faut que nous ayons tous dans nos esprits un obljectif commun, qui est le RIC, le Référendum d’Initiative Citoyenne. Qu’est-ce que c’est ? …c’est un droit au peuple, qui est instauré déjà dans pas mal de pays, notamment en Suisse, et qui fonctionne très bien. Le RIC permet au peuple de prendre son destin en main, son avenir… et de pouvoir enfin décider de lois, qui sont votées, de les refuser, de les réfuter, de les accepter… mais également de révoquer le mandat d’un représentant qui mérite d’être viré… de réfuter également certaines taxes. Ce n’est donc plus l’élu qui a le pouvoir absolu et la toute puissance, mais c’est le peuple également qui décide de ce qu’on lui impose : si oui ou non, il est d’accord. Si tous ensemble nous restons à manifester dans ce seul et même objectif, en demendant le RIC, nous l’obtiendrons ! Et ce sera enfin la fin des taxes injustes et j’en passe. Mais il faut rester unis dans cette idée, pour qu’enfin tout le peuple puisse avoir une seule et même voix, et que nous nous fassions entendre, sans dualité et sans division. C’est essentiel ! Le RIC est un mouvement important, et nous l’obtiendrons en étant réunis et concis. Alors que les choses soient claires : il ne s’agit pas de demander la démission de Macron, mais de modifier la Constitution qui organise la confiscation du pouvoir. C’est ça ! Et de redonner le pouvoir enfin au peuple. Soyez, soyens, tous ensemble, pour cela… »       

à 0:27 : « La première, la seule et l’unique revendication que j’ai, qui peut résoudre absolument tous les problèmes de ce mouvement, c’est le référendum d’initiative populaire, qui fait que si on a 600 000 personnes qui signent une pétition dans notre pays,  alors cela va permettre de créer un référendum où tous les citoyens vont être capables de s’exprimer. »
à 9:16 : « Je veux le référendum d’initiative populaire, je veux que le peuple soit entendu et consulté, plusieurs fois par an, 4 ou 5 fois par an. On ne peut plus voter pour des députés, on ne peut plus voter pour des étiquettes, sans savoir qui va tenir son programme… »


« Alors, en ce moment, nous tous Gilets Jaunes, on a un gros problème qui se pose à nous, et c’est celui des revendications. Aujourd’hui le gouvernement essaye d’échanger avec des portes-paroles, pour tout simplement négocier avec nous. Ce que je voulais dire et qui pour nous est très important, c’est qu’il n’y a rien à négocier en terme de mesures. Ce qui doit nous importer, tous, en tant que Gilets Jaunes, c’est de reprendre le pouvoir. Et pour reprendre le pouvoir, il faut qu’on exige 4 choses, qui sont 4 référendum d’initiative citoyenne. […] Les référendum d’initiative citoyenne, ce sont des référendums qui sont déclenchés à la demande du peuple. Il en existe 4 types qui nous intéressent ici :
1 – Le référendum d’initiative citoyenne abrogatoire qui permet au peuple d’abroger une loi, c’est à dire de faire annuler une loi. Donc là par exemple, on aurait pu annuler la loi sur la taxe sur les carburants. On aurait pas besoin de tenir des rond points, toute la journée dans le froid, ou de se faire gazer à Paris.
2 – Le référendum d’initiative citoyenne révocatoire, lui, il permet au peuple de révoquer, c’est à dire de renvoyer n’importe quel responsable politique. Donc aussi bien le Président, un ministre, un député, ou n’importe quel élu. Avec ce référendum là on aurait pu… M. Macron, il a une cote de popularité absolument minable… donc il y a longtemps avec ce référendum là qu’on se serait débarrassés de cet homme là.
3 – Le référendum d’initiative citoyenne législatif, celui-là, il permet au peuple de proposer un texte de loi par référendum. Là, on peut voir avec des sujet comme l’écologie, c’est à dire le glyphosate, les OGM et tout, que le peuple aurait pu proposer de légiférer là-dessus, puisqu’on sait très bien maintenant, avec notre ancien ministre de l’écologie Nicolas Hulot, que même quand on est de bonne volonté, on ne peut pas légiférer là-dessus puisque ce sont les lobbies qui contrôlent.
4 – Le référendum d’initiative citoyenne constituant, si vous savez ce qu’est une Constitution, vous savez à quel point c’est important.
Ce que, vraiment, je veux faire passer comme message, c’est que ça ne sert à rien de s’obstiner forcément à le faire démissionner ou à dissoudre l’assemblée nationale. Si on obtient uniquement ça, en soi ça sert à rien si on réfléchit bien, parce que… Qu’est-ce qu’il va se passer derrière, il va y avoir de nouvelles élection, donc il va y avoir un nouveau Président, et puis avant surtout il va y avoir une nouvelle campagne, on va nous faire de nouveau des promesses qui ne seront pas tenues. Et les plus anciens d’entre nous savent très bien, ils voient ça depuis 40 ans, 50 ans, les gens promettent, les gens ont l’air sincères, et à chaque fois ils trahissent, et à chaque fois on ne peut rien faire. Donc la seule solution c’est vraiment ces référendums là. […]
[transcription en cours…] 


[transcription en cours…] 


[transcription en cours…] 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vidéos sur le RIC :
clic-ric.org/videos-sur-le-ric

Publicités