La situation politique en France

87% des Français estiment que les hommes politiques ne se préoccupent pas de ce qu’ils pensent et 73% estiment qu’ « aujourd’hui les notions de droite et gauche ne veulent plus dire grand-chose ».

Sondage CEVIPOF :
87% des Français ont répondu NON à la question « Les responsables politiques, en général,  se préoccupent de ce que pensent les gens comme vous ? »
73% des Français ont répondu OUI à l’affirmation : « Aujourd’hui les notions de droite et gauche ne veulent plus dire grand-chose ».
(sondage OpinionWay réalisé sur 1803 personnes, pour le « Baromètre confiance politique du CEVIPOF » de Janvier 2014)

En 2006, les Français étaient 93% à estimer qu’il était urgent de réformer la France dont 53% très urgent. En 2013, ils étaient 94% ! …dont 57% très urgent.

Sondage IFOP :
93% des Français jugent urgent de mener des réformes en France (dont 54% très urgent). (IFOP 16/05/2006 pour Acteurs publics) 94 % et 57% en 2013.

Méprisés par tous les politiques et n’ayant aucun espoir dans une nième alternance en 2017,  l’immense majorité des Français, cartésiens par nature, ne voient d’issue que dans l’instauration dans l’article 3 de la Constitution du RIC (Référendum d’Initiative Citoyenne) en toutes matières y compris constitutionnelle et de traités.

Sondage Sofres :
82 % des Français  souhaitent « pouvoir lancer des référendums sur les sujets de leur choix. » (Sofres pour « Lire la politique » du 12 mars 2003).
88 % des Français pensent « qu’il faudrait faire un Référendum si un nombre élevé de gens le demandent » p.112 dans « La Démocratie à l’épreuve » Gérard Grunberg (Presse de Sc-Po).


Les associations ont toutes dans leur domaine d’activité, des propositions concrètes de réformes traitées par le mépris par les majorités successives. Celles qui ne vivent pas de subventions, qui ne bénéficient pas du système et qui souhaitent véritablement que leur objet social se réalise doivent constater qu’isolées elles n’y ont pas réussi.

D’où l’idée d’un rassemblement sur un dénominateur commun.

Qu’est-ce que le CLIC ?

 

Déclenchons des RIC locaux !