Macron a tout faux !

Publicités

Candidatures du CLIC aux législatives 2017

Notre appel à des candidatures citoyennes pour défendre le RIC (Référendum d’Initiative Citoyenne) n’a pas eu beaucoup de succès…

Voici nos deux candidats aux législatives 2017 :

Jean-Paul Yves LE GOFF,   4ème du Finistère (Morlaix)
Bulletin (à imprimer) – Profession de foi

Yvan BACHAUD, 11ème du Rhône (Communay-Ternay-Givors)
Bulletin (à imprimer)  – Profession de foi


 ➔ Appel à manifester pour le RIC !

Réponse de La Chaîne Parlementaire suite à notre mise en demeure

Le 28/12/2016 nous avions écrit une Lettre à Marie-Eve Malouines PDG de la chaîne parlementaire LCPAN pour que toutes formules mensongères concernant l’article 11 de la Constitution soient définitivement écartées de la LCPan :

 

Le CLIC a demandé au CSA une  injonction à tous les médias qu’il contrôle  d’arrêter la désinformation sur l’article 11 .

Le CSA le ballade depuis des mois au nom de son boulot qu’il a pour les élections ! Mais le CLIC ne le lachera pas…


FireShot Capture 328 - Mise en demeure de LCPAN - Google Doc_ - https___docs.google.com_document_d.png

Le 10/05/2017 nous avons reçu cette réponse, la LCPAN s’est engagée à  utiliser le bon qualificatif. 

thumbnail_LCP_stop_desinformation sur Art.11.jpg

Il nous faudra maintenant surveiller que cela ne se reproduise pas…

Le CLIC attend le même engagement de Public Sénat !


Voir tous les courriers du CLIC

Présidentielle 2017

Vous trouverez dans ce tableau toutes les informations sur les engagements des candidats en faveur du Référendum d’Initiative Citoyenne, ainsi que ceux des élus qui le soutiennent. Vous pourrez ainsi évaluer la crédibilité de la promesse…
Un historique des actes du parti et du candidat concernant le RIC y est présenté. (Les candidats ont eu, la possibilité de rectifier erreurs ou omissions avant mise en ligne, et cette possibilité leur reste ouverte.)


Seuls 3 candidats sur les 7 promettant le RIC l’ont dans leur profession de foi !

Près de 45 millions d’électeurs viennent de recevoir la profession de foi des 11 candidats. Ce document est fondamental, elle présente les priorités de chaque candidat. C’est la base de ses promesses, le document qui fera référence.

Seuls 3 candidats proposent le Référendum d’Initiative Citoyenne ou Populaire dans ce document-engagement : François Asselineau, Benoît Hamon et Marine Le Pen.

4 autres, qu’ils l’avaient mis dans un coin de leur programme par démagogie, l’ont « oublié » : J-L. Mélenchon, N. Dupont-Aignan, J.Lassalle et J.Cheminade.
Les 3 premiers ont en revanche gardé la reconnaissance du vote blanc comme suffrage exprimé…  
Sûrement parce qu’il n’a aucun intérêt pour les électeurs !  Et mieux, dans les scrutins de listes (exemple municipales) où il faut faire 5% des suffrages exprimés pour avoir des sièges, quelques % de « blancs exprimés »  en plus élimineront même parfois des petites listes au bénéfice des grosses, au détriment de la diversité de la représentation du corps électoral.

8 candidats sur 11 ne veulent donc pas que leur bulletin mis dans l’urne, les électeurs puissent reprendre la parole pour décider de ce qui pourtant les regarde.

Si l’un de ces 8 est élu président, quoiqu’il fasse, vous ne pourrez pas « démocratiquement » tenter de l’empêcher de nuire ou lui faire tenir ses promesses.

Qu’on se le dise…


Depuis début décembre, nous avions invité tous les candidats à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour obtenir, avant la présidentielle, l’instauration du référendum d’initiative citoyenne (RIC ) – en toutes matières – dans l’article 3 de la Constitution.
Nous n’avions eu aucune réponse des candidats.

Les 11 candidats officiels étant connus, le CLIC va vous éclairer sur leur position sur le référendum d’initiative citoyenne.

Il est incontestable que le RIC en toutes matières, y compris constitutionnelle et de ratification des traités, mettrait fin à notre impuissance politique en nous permettant, à tout moment, d’imposer un référendum pour  tenter de faire abroger une loi ou de donner force de loi à une réforme élaborée par des citoyens.
Seuls candidats sur 11 ont inscrit le RIC dans dans un coin de leur programme. Et encore dans des termes toujours imprécis ne permettant pas d’apprécier l’utilité pratique de la promesse.
Le CLIC leur a demandé  de préciser trois points essentiels. Le 15 avril aucune réponse..

4 candidats ne proposent pas le RIC dans leur programme..
Ils sont très satisfaits d’un système “dit” représentatif, dans lequel déjà, en gros # 50% des inscrits ne sont pas représentés à l’ assemblée nationale,et surtout dans lequel entre deux scrutins de même niveau, les citoyens sont réduits au silence pendant 5 ou 6 ans, ne pouvant pas – quoique fassent les élus-  reprendre la parole pour tenter de les empêcher de nuire, par la voie d’un Référendums d’Initiative Citoyenne.
Ce sont donc 4 candidats à éviter soigneusement puisqu’ils veulent vous priver du pouvoir pendant 5 ans dès votre bulletin mis dans l’urne.
Nathalie Arthaud, François Fillon, Emmanuel Macron et Philippe Poutou.


Sans RIC,
le peuple (=
dêmos)
n’a pas le pouvoir (=
kratos).
Nous ne sommes tout simplement pas en démocratie.
Le peuple ne peut
pas exercer la souveraineté nationale
qui ne lui appartient que théoriquement dans l’article 3
qu’il faut donc
 modifier.


Appel à manifester pour le RIC !

Le CLIC, Comité de Liaison pour l’Initiative Citoyenne, lance une opération visant à lancer – dès que possible – des manifestations pacifiques unitaires avec pour UNIQUE REVENDICATION l’instauration du Référendum d’Initiative Citoyenne en toutes
matières dans l’article 3 de la Constitution.

Dans un premier temps pour évaluer nos forces nous vous demandons des promesses de manifestation. L’opération ne sera pas lancée tant que nous n’aurons pas un nombre très important de promesses dans un certains nombre de grandes villes.

Merci de répondre au plus vite au formulaire quitte à modifier vos réponses plus tard.

Aucun renseignement donné ne sera publié.

Publié dans RIC

Bonne résolution 2017

copie-de-personnes-morales-membres-du-clic-1


Pour mener à bien cette bonne résolution, voici ce que nous proposons :

les-villes-disposant-du-ric-communalles-regions-disposant-du-ric-regional

 

 

 

 

 

 

  • Se mobiliser :fireshot-capture-214-mobilisation-pour-le-ric-promesses-_-https___docs-google-com_forms_d_e_
    Manifester oui ! Mais pas pour rien !
    Le CLIC, Comité de Liaison pour l’Initiative Citoyenne, lance une opération visant à lancer – dès que possible – des manifestations pacifiques unitaires avec pour UNIQUE REVENDICATION l’instauration du Référendum d’Initiative Citoyenne en toutes matières dans l’article 3 de la Constitution.


FireShot Capture 347 - Inscription au CLIC_ - https___docs.google.com_forms_d_e_.png

 

  • Signer les pétitions :

    La pétition d’Article 3 pour l’instauration du RIC (6555 signataires)
    fireshot-capture-345-petition-pour-linstauration-en-franc_-http___www-article3-fr_actions_pet
    La pétition d’André-Jacques HOLBECQ « Pas de ric pas ma voix » (1 461 signataires) Lettre ouverte sous forme de pétition, adressée à tous les candidats à l’élection présidentielle de 2017, ainsi qu’aux candidats à la députation. Vous pouvez suivre les actes des candidats pour le RIC ici.
    fireshot-capture-346-petition-%c2%b7-elections-presidentielles-_-https___www-change-org_p_%c3%a9lec


Le Référendum d’Initiative Citoyenne, c’est maintenant !

clic-ric-logo

Publié dans RIC

Page de suivi des RIC locaux

Une nouvelle page sur le site du CLIC !
Vous y retrouverez les avancements des demandes de consultations locales lancées.

…et merci au passage à Article 3 et Yvan Bachaud pour avoir lancé la première demande !
Cette demande en région Auvergne-Rhône-Alpes concerne une subvention de 132 000 000 € attribuée à un projet d’autoroute Saint-Etienne–Lyon. Un bon exemple à étudier avant de lancer des demandes dans vos localités.

referendum-regional-auvergne-rhone-alpes

Publié dans RIC

Les régions disposant du RIC régional

Si vous habitez l’Île-De-France, l’Auvergne Rhône-Alpes ou la région PACA…

Le président de région a signé l’engagement public d’organiser systématiquement toute consultation demandée par 10% des inscrits et à prendre en compte le résultat si le OUI l’emporte avec plus de voix que sa liste.

Demandez donc à l’opposition ce qu’elle attend pour en appeler à l’arbitrage des citoyens.

Et demandez aux médias de faire connaître cette procédure ouverte à tous !

Les régions disposant du RIC régional.png

 

Les villes disposant du RIC communal

Si vous habitez :

Marseille, Toulouse, Nice, Saint-Etienne, Grenoble, Perpignan, Drancy, Ajaccio, Yerres, La ravoire, Communay…

Le maire a signé l’engagement public d’organiser systématiquement toute consultation demandée par 20% des inscrits et à prendre en compte le résultat si le OUI l’emporte avec plus de voix que sa liste.

Demandez donc à l’opposition ce qu’elle attend pour en appeler à l’arbitrage des citoyens.

Et demandez aux médias de faire connaître cette procédure ouverte à tous !

Les villes disposant du RIC communal.png

RÉGIONALES 2015 : Tout savoir en 3 articles…

  1. Trois régions accèdent à la démocratie… (14.12.2015)

  2. Objet : Élections régionales et « grands médias nationaux »…

  3. Tableaux des Régions


1.Trois régions accèdent à la démocratie… (14.12.2015)

Le CLIC ( Comité de Liaison pour l’ Initiative Citoyenne), qui n’a de lien avec aucun parti, a proposé pendant des mois à toutes les têtes de listes de toutes les régions, la signature d’un « engagement public » qui n’était qu’une simple « application démocratique » c’est à dire donnant au peuple=Démos , le pouvoir= Kratos, de la LOI du 13.08.2004 en vigueur.

Signalons ici l’essentiel :
Pas une liste PS+PRG, EELV, FDG ou FN n’a signé.

Après le second tour nous assitons à une grande première française pour la démocratie régionale.

En effet en Auvergne-Rhône-Alpes, en Ile de France, et en PACA on constate avec plaisir que les nouveaux présidents de Régions ont signé « l’engagement public » proposé par le CLIC.

Laurent WAUQUIEZ
Valérie PECRESSE
Christian ESTROSI

Nous disons française , car dans toutes régions allemandes (Lander) et dans toutes les communes, le référendum d’initiative citoyenne existe depuis des années.

L’engagement signé indique que toute consultation demandée par 10% des inscrits sera organisée dans les trois mois et que le OUI sera pris en compte mais seulement s’il l’emporte avec un pourcentage des inscrits supérieur à celui obtenu par la majorité. Ce qui est cartésien et démocratique.

Auvergne-Rhône-Alpes: 22,625% +1
Ile de France:22,991% +1
PACA:30,451% +1

Dans ces trois régions, les promesses du Président de Région qui ne seraient pas tenues assez vite, pourront être soumises à référendum décisionnel s’il se trouve 10% des inscrits pour estimer bénéfiques de les adopter.

Au lieu de gesticuler pendant 6 ans pour rien, les conseillers d’opposition pourront – à tout moment – en appeler à l’arbitrage des électeurs .

Les citoyens et leurs associations également .

En PACA l’opposition de Gauche, absente du Conseil régional et les « petites listes » disposent d’un outil démocratique et efficace bien plus utile à l’intérêt général que quelques sièges.

Les présidents pourront faire des réformes profondes et justes dans la paix sociale puisque les citoyens ont les urnes et non plus la rue pour s’exprimer..

Nous allons voir si les médias vont informer les 16 millions d’électeurs de ces Régions que 10% d’entre eux peuvent à tout moment- imposer un référendum décisionnel, c’est à dire que leur Région est devenue  » démocratique ».

06.23.96.08.15    leclicfrance2015@gmail.com




2. Objet: Élections régionales et  » grands médias nationaux « ...

La LOI n° 57-32 du 10 janvier 1957 dispose en son article  2 que l’AFP doit donner aux usagers : « …de façon régulière et sans interruption, une information exacte, impartiale et digne de confiance . »

Cela devrait être la règle pour tout média digne de ce nom.

Pourtant aucun grand média national ,ou régional n’a relayé les résultats obtenus par le CLIC dans les Régions.

Bilan de l’opération

Le CLIC a demandé à toutes les listes régionales de signer un  » engagement public » pour une application  » démocratique« ,(c à d donnant le pouvoir =Kratos au peuple = démos ,) de la LOI du 13.08.2004.
Cela ayant pour effet de permettre aux citoyens de reprendre la parole pour décider de ce qui les regarde.

L’engagement signé est double :

  • Organiser « systématiquement » toute consultation demandée par 10% des inscrits ;
  • Prendre en compte le résultat mais seulement SI le OUI l’emporte avec plus de voix que la majorité en place le jour de son élection, ce qui est arithmétiquement,et démocratiquement  » inattaquable. »

Cet  » engagement public » est capital pour les citoyens car c’est la double garantie :

  • Que les » promesses électorales » de fâcheuses réputation, seront- enfin – soit tenues soit soumises à référendum si au moins 10% des inscrits estiment qu’il serait bénéfique de les réaliser au plus vite.
  • Que pendant les 6 ANS du mandat, les électeurs pourront reprendre la parole pour décider de ce qui les regarde, au lieu d’être – comme d’habitude- réduits au silence ou au bla bla bla et à la gesticulation.

 

Les résultats obtenus

Front national
.
 Aucune liste n’a signé.( Comme aucun de ses 10 maires  » au Pouvoir » n’a accepté de signer pour l’application démocratique de la loi du 13.08.2004 qui prévoit un seuil à 20% au plan communal.) 

A Gauche :

 « Nouvelle donne » en Aquitaine  est  la seule exception qui confirme la règle! Mais elle précise qu’elle se situe au delà du clivage droite gauche.Ceci expliquant peut-être cela ? (Bien souvent ND, oubliant sa proposition de RIC national à la demande de 300.000 inscrits,est alliée au PS.)

E.E.L.V  en PACA est la seule  vraie exception à Gauche avec signature tardive gauche le 03.12.2015.

PS+ PRG . Aucune liste n’a signé. 

EELV . Aucune liste n’a signé  

Front de gauche.Aucune liste n’a signé 

LO, EXG. Aucune liste n’a signé  

________________________________________________________

Les partis ayant des listes signataires

Union Populaire Républicaine.

Ce parti a le RIC dans son programme national et très logiquement les 12 têtes de listes métropolitaines ont signé mais 6 seulement ont « confirmé ». Elles se sont engagées sur un seuil à 1 % au lieu des 10 % de la loi. Et le RIC devait être inscrit dans les professions de foi .( Vérifié en Auvergne-Rhône Alpes…)

Debout la France

11 têtes de liste ont signé mais aucune n’a « confirmé » en certifiant avoir l’accord écrit de tous les N°1 et 2 départementaux de sa liste sur son engagement.

M. Nicolas Dupont-Aignan n’a pas non plus déposé la proposition de loi demandée en faveur du RIC régional selon les modalités signées .

Il n’a pas signé non plus l’engagement public pour sa mairie de YERRES.Comme il l’avait également refusé en 2008 et 2014.

Le RIC non inscrit dans la profession de foi en Auvergne-Rhône Alpes en tous cas.

Démocratie libéral 

 M.Aurélien Véron en Ile de France et Christine Singer en ALSACE….ont signé mais pas envoyé la « confirmation » demandée..

Alliance écologique Indépendante
En PACA, Jean-Marc Governatori a confirmé le soutien de ses N°1 et 2 départementaux à la signature de « l’engagement public » pour un véritable RIC régional.

Les républicains -UDI-…

 Seulement  4 têtes de liste LR-UDI ont signé…

Et on ne peut pas dire que permettre aux citoyens de reprendre la parole pendant 6 ans soit une de leurs priorités..!

Mme Virginie CALMELS ( Aquitaine-Limousin-Poitou-Charente).

Mais elle n’a pas signé le document certifiant qu’elle avait l’accord écrit des N°1 er 2 des départements pour son engagement public en faveur du RIC régional.
A notre connaissance elle n’en a jamais parlé dans les médias et débats.

Vérifier si RIC inscrit dans la profession de foi.

M. Christian ESTROSI

(Provence-Alpes-Cote-d’Azur).

Il a signé le document certifiant qu’il avait l’accord écrit des N°1 er 2 des départements pour son engagement public en faveur du RIC régional.
Mais il n’a pas déposé de proposition de loi reprenant les modalités qu’il a signées.
A notre connaissance n’en a jamais parlé dans les médias et débats.

Vérifier si RIC inscrit dans la profession de foi.

Mme Valérie PECRESSE (Île-de-France).
Elle n’a pas signé le document de certifiant qu’elle avait l’accord écrit de N°1 er 2 des départements pour son engagement public en faveur du RIC régional.
Elle n’a pas déposé de proposition de loi reprenant les modalités qu’il a signées.
A notre connaissance n’en a jamais parlé dans les médias et débats.

Vérifier si RIC inscrit dans la profession de foi.

M. Laurent Wauquiez

(Auvergne-Rhône-Alpes).

Il n’a pas signé le document certifiant qu’il avait l’accord écrit des N°1 er 2 des départements pour son engagement public en faveur du RIC régional.

Il n’a pas déposé de proposition de loi reprenant les modalités qu’il a signées.
A notre connaissance n’en a jamais parlé dans les médias et débats.

Le RIC n’est pas inscrit dans la profession de foi.

Cet engagement n’est pas inscrit dans la profession de foi.

Comme il l’avait fait en 2014, il a refusé – comme MAIRE du Puy-en-Velay de signer un engagement public pour une application démocratique de la loi du 13 août 2004 ; (Seuil à 20% des inscrits !)

Les maires de Saint-Priest, Pierre-Bénite, Valence, Issoire, qui sont sur la liste ont tacitement refusé de signer l’engagement public pour leur commune.

  


3. Tableaux des Régions

Communiqués nationaux

LES RÉGIONS
Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine
Aquitaine-Limousin-Poitou-Charente
Auvergne-Rhône-Alpes
Bourgogne-Franche-Comté
Bretagne
Centre-Val-de-Loire
Île-de-France
Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
Nord-Pas-de-Calais-Picardie
Normandie
Pays-de-la-Loire
Provence-Alpes-Cote-d’Azur


Que faire pour les élections régionales de décembre 2015 ?

 Depuis des années la classe politique se plaint ou feint de se plaindre d’une abstention croissante. Celle-ci a un rapport direct avec la défiance des électeurs vis-à-vis des élus pour lesquels ils ont peu de considération. Pour 86% des Français « ils se préoccupent surtout de leur carrière», et 76%  n’ont « pas confiance dans les hommes politiques ».
(Sondage Infraforces 31 mars 2010  pour France info/20 minutes).

La raison principale est que depuis des décennies les électeurs constatent qu’à tous les niveaux et par tous les partis, les promesses ne sont pas tenues.

Pour les Régionales, il est très simple de mettre fin à cette pratique détestable.

En effet, la loi du 13 août 2004 dispose en substance, que 10% des inscrits d’une Région peuvent demander une « consultation » sur tout sujet régional, MAIS le Conseil  régional  peut refuser de l’organiser et s’il l’organise, Il est précisé que ce n’est qu’un simple avis.

Le CLIC ( Comité de Liaison pour l’ Initiative Citoyenne), qui n’a de lien avec aucun parti, a d’abord demandé à chaque tête de liste, un « engagement public » sur une  simple application « démocratique » de la loi : Organiser systématiquement toute consultation demandée par 10% des inscrits et, prendre en compte le résultat, certes, mais seulement si le OUI l’emporte avec un pourcentage des inscrits supérieur à celui obtenu par la Majorité. Cela est arithmétiquement et démocratiquement inattaquable.

Pour que les électeurs ne soient pas une fois de plus bernés, des garanties annexes importantes sont demandées :
– Document signé par la tête de liste certifiant qu’elle a obtenu l’accord écrit des N°1 et 2 de chaque département sur l’application démocratique de la Loi du 13.08.2004.
– Si la tête de liste est député, dépôt d’une proposition de loi reprenant les modalités de l’engagement signé.
– Si elle  est maire signature d’un engagement municipal sur l’application démocratique de la Loi du 13 août 2004.
– Aucune fusion au second tour sans reprise de l’engagement.
– Inscription de l’engagement dans la profession de foi de la liste.
– Publicité faite à l’engagement dans les déclarations et débats.

Par ses tableaux par région sur  le CLIC vous permet d’apprécier le degré de crédibilité de l’engagement de chaque liste.
Le CLIC met en évidence les listes qui ont refusé de d’engager à permettre aux électeurs de pouvoir – pendant 5 ans sur 6  – reprendre la parole pour décider de ce qui les regarde par référendum d’initiative citoyenne. 

Nous espérons que les médias relayeront l’information.

Un communiqué par Région, visible sous les tableaux, a précisé la conception de la démocratie de chaque liste se proposant de réduire au silence ceux de qui elle sollicite pourtant les suffrages !

  

M. BAROIN, il faut donner la parole aux citoyens…

M.Baroin continue refuser de donner la parole à ses administrés…

Mais  nous n’avons pas pu le prendre en flagrant délit ce matin du 09.09.2015, à l’émission « Inter’active » sur France inter qui n’a pas retenue la question suivante :

« Bonjour à tous,

M. Baroin, la loi du 13.08.2004 révisée le 25 juillet 2015 dispose en substance que 20 % des inscrits d’une commune peuvent demander une « consultation » sur tout sujet de sa compétence mais le Conseil municipal peut refuser de l’organiser et s’il l’organise ce n’est qu’un simple avis.
Vous ,qui vous êtes fait élire député  en 1993, avec en 4ème des 20 promesses RPR , le référendum d’initiative populaire national dans l’année 93, vous engagez vous -SI 20% de inscrits le demande- à organiser une consultation sur l’accueil des réfugiés à TROYES  ET  à suivre le résultat  mais seulement si le OUI l’emporte avec plus de voix que votre liste en 2014 ?   Cela est pourtant démocratiquement « inattaquable »…

La commune est une « famille » dites-vous , allez-vous enfin arrêter de réduire la vôtre au silence pendant 6 ANS  en lui refusant le référendum d’initiative citoyenne pour décider de ce qui la regarde?!
Yvan  69 Communay.


Nous espérons que la question capitale du référendum d’initiative citoyenne à tous les niveaux territoriaux sera enfin  posée par les médias notamment à l’occasion des élections régionales.

Qu’on se le dise… !

Le CLIC ( Comité de Liaison pour l’Initiative Citoyenne)  Tel 04.72.24.65.02  & 06.23.96.08.15    www.leclicfrance2015.wordpress.com