La seule chose qui intéresse les professionnels de la politique c’est “l’alternance” !


Laurent Wauquiez à Edouard Philippe : “L’hôpital qui se fout de la Charité”…

Sur France 2 le 27.09.2018, à “L’émission politique”, Laurent Wauquiez a rappelé à Edouard Philippe que pendant la campagne de LR, comme porte-paroles d’Alain Juppé, il proposait de revenir sur le droit du sol et lui a demandé pourquoi comme 1er ministre il ne le faisait pas… (Ici à 1:48:05)
De même pour la suppression de l’aide médicale d’Etat aux clandestins, alors que comme député il avait déposé un amendement en ce sens… (Ici à 1:48:15)

Cela ne manque pas de sel quand on a les preuves écrites que Laurent Wauquiez fait pire dans la Région où il est vraiment le n°1, ce qui n’est pas le cas (malgré son titre) du 1er Ministre !

Dans un communiqué passé à la trappe par tous les médias, le CLIC (Comité de Liaison pour l’Initiative Citoyenne) avait dénoncé le fait vérifiable que le “Président de Région Laurent Wauquiez” ne respectait pas sa signature de “candidat” !

En effet ce dernier a signé un “engagement public dans lequel il s’engage à organiser systématiquement toute consultation demandée par 10% des inscrits, et à prendre en compte le résultat si le oui l’emportait avec un pourcentage des inscrits supérieur à celui obtenu par sa liste. Cartésien et démocratique, ce n’est qu’une simple application bienveillante pour les citoyens de la loi du 13.08.2004.

Pourquoi Léa Salamé, quand elle écoute Laurent Wauquiez donner des leçons de respect de la parole au 1er Ministre, ne lui rappelle-t-elle pas que depuis le 1er janvier 2015 l’opposition dispose de l’article 11 de la Constitution pour pouvoir soumettre à référendum ses solutions alternatives, et tenter d’abroger des lois estimées inappropriées ?

Un référendum peut être organisé à l’initiative exclusive de 185 parlementaires (ce qui n’est pas un problème pour LR) et le soutien nécessaire pour poursuivre la procédure (10% des inscrits) ne risquerait pas de lui manquer vu les scores d’E.MACRON dans les sondages…

Ce sera une preuve de plus que LR ne veut pas s’opposer, car plus le Gouvernement prend de mauvaises mesures, plus LR a de chances de gagner la Présidentielle en 2022 ! Peu lui importe les souffrances des Français concernés.

 

La seule chose qui intéresse les professionnels de la politique c’est “l’alternance” !

 


 

Edouard Philippe prétend “faire confiance au bon sens des Français”…

Dans la même émission (ici à 1:55:49) L.Wauquiez accuse E.Philippe d’avoir un problème avec la vérité et L.Wauquiez l’accuse d’avoir un problème avec la réalité !
Rappelons que le Gouvernement a annoncé la fin d’un monde politique qui donnait aux citoyens des droits “théoriques” et non des “droits réels”.

Et puisque dans cette émission Edouard Philippe prétend “faire confiance au bon sens des Français”, le CLIC (Comité de Liaison pour l’Initiative Citoyenne) lui demande à nouveau de leur donner le “droit réel” de pouvoir décider de ce qui les regarde en instaurant dans l’article 3 de la Constitution (en cours de révision) le référendum d’initiative citoyenne en toutes matières, y compris constitutionnelle et de ratification des traités.

Ci-dessous la question circonstanciée posée par le CLIC au Premier ministre et restée sans réponse…

Estimant que c’est le premier droit réel à accorder aux Français, leur immense majorité vous demande :

Allez-vous, M. le Premier Ministre, déposer rapidement un projet de loi en faveur de l’instauration dans l’article 3 de la Constitution du référendum d’initiative citoyenne en toutes matières, y compris constitutionnelle et de ratification des traités ?

M.Castaner, porte parole du Gouvernement, a déclaré le 30 août 2017 à J.J. Bourdin de RMC, vouloir “mettre fin à une époque”, celle des droits théoriques, pour donner aux Français des « droits réels ».
Le droit théorique le plus important est indiscutablement l’attribution de la souveraineté nationale et de son exercice au peuple qui est ainsi – mais en théorie seulement – le Souverain.
Article 3 : “La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum (…)

Le premier problème c’est que “par ses représentants” le peuple ne peut rien exercer du tout puisque quoique ceux-ci fassent (jusqu’à faire l’opposé de ce qu’ils ont promis) pendant 5 ANS, les électeurs ne peuvent pas reprendre la parole pour décider de ce qui pourtant les regarde, ou éventuellement procéder à une mise à la porte anticipée.

Le second problème c’est que “par la voie du référendum” le peuple ne peut pas exercer sa souveraineté non plus, car il n’a aucunement l‘initiative du référendum !

En pratiquement 60 ans, il n’y a eu que 9 référendums à l’initiative du Président ! Dont un totalement démagogique, en 2000 sur le quinquennat 70% d’abstention ! …et 73% de OUI. Le dernier référendum remonte à 12 ans celui sur le Traité Constitutionnel Européen (TCE) et la décision du peuple a été bafouée 3 ans plus tard par le Congrès.

  • Sachant que 83% des Français sont favorables au RIC. (Sondage IFOP. Focus n°158 d‘avril 2017 qui en confirme deux anciens à 82 et 88 %)
  • Sachant que la loi est censée être « l’expression de la volonté générale »… (Art.6 de la DDHC de 1789)
  • Sachant que le RIC permettrait de « transformer » la France durablement et dans la paix sociale.
  • Sachant qu’il est très facile de combiner une gouvernance « efficace » avec un contrôle citoyen continu.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s