La preuve est faite ! Les “oppositions” ne veulent pas s’opposer. Voici pourquoi…


Ce 22 août 2018, l’émission de France inter “Le téléphone sonne” posait cette question :

“L’an 2 du quinquennat peut-il être celui du réveil des oppositions ?”

Deux membres du CLIC (Comité de Liaison pour l’Initiative Citoyenne) ont écrit et téléphoné à l’émission pour proposer deux interventions sur ce sujet capital. Elles apportent la preuve que “les Oppositions” ne veulent pas s’opposer et expliquent pourquoi.

Aucune des deux interventions n’a été retenue.

Le constat : Il nous semble très important d’informer les électeurs des “oppositions” qu’elles n’ont jamais utilisé l’article 11, seul outil qui leur permettrait de réellement s’opposer avec le soutien de 10% des inscrits : en effet l’article 11 de la Constitution (référendum d’initiative parlementaire) leur donne de droit d’initier des référendums depuis plus de 3 ANS et demi (depuis le 01.01.2015). Cet outil leur permet de tenter d’abroger certaines les lois dénoncées comme scélérates ou de proposer une loi alternative.

Pour pouvoir s’opposer, et dans toutes les matières, les “Oppositions” devraient disposer du référendum d’initiative citoyenne (RIC) souhaité par plus de 80% des Français. Or aucun groupe parlementaire ne l’a mis à l’ordre du jour ! Même pas le France Insoumise, qui s’autoproclame “1er opposant”. En effet le RIC n’était pas dans les 5 lois mises à l’ordre du jour par la FI le 1er février 2018 à l’occasion de sa “niche parlementaire”. Cela avait pourtant été promis par Eric Coquerel le 2 août 2017 dans une émission de “Radio Insoumise” : youtu.be/ThtQHN8mqQo

L’explication de ce refus de s’opposer est très simple…
Leur seul objectif : obtenir un maximum de votes en 2022, aux élections présidentielles et législatives…

  • Hors de question donc pour eux d’abroger, avec le soutien des citoyens, une loi qui pourrait faire perdre des voix au Président sortant.
  • Hors de question également de proposer des réformes alternatives allant dans le sens de l’intérêt général qui ne serait plus dans leur programme en 2022.

Les “oppositions” vont donc continuer à gesticuler en ordre dispersé jusqu’en 2022 !

C’est affligeant ! Pauvre France…

Le CLIC prouve aux citoyens qu’ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour pouvoir s’opposer et doivent donc – au plus vite – se rassembler pour être des millions sur les places publiques avec le RIC pour unique revendication, pour enfin mettre fin à leur impuissance politique.

Le CLIC (Comité de Liaison pour l’Initiative Citoyenne)
clic-ric.org
04.72.24.65.02


Notes :

1èr message à l’émission “Le téléphone sonne”.
Sur la non utilisation du seul outil permettant de s’opposer.

La preuve que « les oppositions » ne veulent pas s’opposer  est indiscutable depuis le Ier janvier 2015, date de l’entrée en vigueur de l’article 11 de la Constitution.
En effet, depuis plus de 3 ANS et demi maintenant, elles n’ont jamais lancé cette procédure de référendum d’initiative parlementaire, pour tenter de faire abroger quelques  lois socialistes dénoncées pourtant depuis 2012, comme prises par des incompétents qui nous menaient dans le mur.
C’est pourtant le SEUL outil à leur disposition pour s’opposer.
La raison de ce refus est simple : Leur seul objectif est de gagner en 2022, Présidentielle et législatives, pas question donc d’abroger, avec le soutien des citoyens, une loi qui pourrait faire perdre des voix au Président sortant.
Pas question non plus de proposer une bonne réforme alternative qui ne serait plus dans leur programme en 2022.
“Les oppositions” vont donc continuer à gesticuler en ordre dispersé jusqu’en 2022!  C’est affligeant! Pauvre France…

2ème  message à l’émission “Le téléphone sonne”.
Tout député souhaitant s’opposer doit demander le référendum d’initiative citoyenne !

Les “oppositions” ont prouvé qu’elles ne veulent pas s’opposer…
Outre le fait qu’aucun groupe n’a tenté de s’opposer par l’article 11 de la Constitution, les oppositions n’ont toujours pas déposé de proposition de loi en faveur du seul outil qui pourrait leur permettre de réellement s’opposer : Le Référendum d’Initiative Citoyenne (souhaité par plus de 80% des Français.
Il n’était pas dans les 5 lois mises à l’ordre du jour par la France insoumise le 1er février 2018 à l’occasion de sa “niche parlementaire”.
Cela avait pourtant été promis par Eric Coquerel le 2 août 2017 dans une émission de “Radio Insoumise”.
– Comment expliquer cette volonté de rester inefficaces ? …serait-ce une stratégie électoraliste ?
– Comment expliquer par exemple que les députés France Insoumise qui ont le Référendum d’Initiative Citoyenne dans leur programme ne l’aient jamais mis à l’ordre du jour ? …alors même que cela avait été promis par Eric Coquerel le 2 août 2017 dans une émission de “Radio Insoumise”…

Publicités

Une réflexion au sujet de « La preuve est faite ! Les “oppositions” ne veulent pas s’opposer. Voici pourquoi… »

  1. Ping : M. MACRON, donnez la parole aux Gaulois et vous verrez… | clic-ric.org

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s