Connivence de tous les élus d’opposition contre les citoyens


Le CLIC apporte la preuve que tous les députés d’opposition qui dénoncent la réduction des droits du parlement et de l’opposition ne font pas ce qui est en leur pouvoir pour obtenir les deux outils institutionnels indispensables pour qui voudrait véritablement s’opposer.

Ils pourraient…

déposer une proposition de loi visant à modifier la procédure législative de l’article 11 de la Constitution pour un faire un « droit réel » d’opposition.

déposer une proposition de loi en faveur du référendum d’initiative citoyenne en toutes matières à inscrire dans l’article 3 de la Constitution. C’est l’arme absolue de l’opposition.

…mais n’en font rien… 😦

La raison de cette volonté des “oppositions” de ne pas s’opposer est très simple :
L’échec du Président de la République et de la majorité élue sur son programme est la condition sine qua non du succès des « oppositions » en 2022.

Pas question donc pour elles de demander des outils qui leur permettrait, ainsi qu’aux citoyens, de prévenir les réformes susceptibles justement d’entraîner cet échec ! Et en plus, en cas d’alternance, ceux sont eux qui se trouveraient sous ce double contrôle.

La preuve est faite que la situation des Français, même les plus défavorisés n’est pas leur souci…


Communiqué détaillé adressé aux présidents des groupes d’opposition et aux 18 députés non inscrits “mis en cause” afin de leur donner la possibilité de corriger d’éventuelles erreurs les concernant.


Ouvrir en pleine pageOuvrir en pleine page

 

Publicités